Logo du site

 

Informatidien

 

Christian Chassan

 

Navigateur & Moteur de recherche (1/2)

 

Navigateur & Moteur de recherche (1/2)

Définition, fonctionnement, utilisation & choix

Questions - Avez-vous des questions sur la séance précédente ?

Allumer l’ordinateur

Évaluation : observer & corriger

Les faire monter et démarrer leur ordinateur, choisir l’id et saisir le mot de passe.

Le navigateur

Un peu de vocabulaire
  • Web (anglais) : Toile d’araignée, toile.
  • www  : abbréviation de "World Wide Web". La toile d’araignée de taille mondiale.
  • Hyperlien  : Système permettant de passer directement d’une partie d’une page à une autre, ou d’un site à d’autres sites choisis comme pertinents par l’internaute.
  • http  : le protocole http (hypertext transfer protocol) permet de consulter des pages dans des sites sur le réseau Internet.
  • Web (plus "technique") : un système hypertexte utilisant le protocole http (hypertext transfer protocol) et permettant de visiter des pages sur le réseau Internet.

Le navigateur

L’outil pour se promener sur Internet

Pour se promener sur la toile, il faut un navigateur.
Le navigateur un programme qui s’exécute sur votre machine et qui vous permet de vous rendre à l’adresse d’un site (commençant par http://... ou https://... ). Lorsque vous arrivez sur le site, un programme s’exécute sur celui-ci. Il envoie sur votre machine un flot de données codées en différents langages [1]. Votre navigateur interprète ces données et génère un affichage de ce qu’il a compris. Rassurez-vous, il existe des normes et tous les navigateurs doivent avoir la même interprétation.

Par contre, des différences existent dès que l’on effectue des commandes comme télécharger, imprimer, sauvegarder les liens vers les sites, etc. Elles existent aussi dans la gestion de nos mots de passe, des informations remplies dans les formulaires ou, plus simplement de l’historique des sites visités.

 

Le navigateur

Fonctionnement d’un navigateur

Détailler :

  1. Une adresse d’un site Web lui est fournie de la forme : https://nom-du-site.extension (ou http://...)
  2. Le navigateur gagne ce site qui lui envoie, en réponse, sa page d’accueil.
  3. Le code de la page est écrit dans des langages spécifiques. Le navigateur interprète ce code pour afficher la page à l’écran de l’ordinateur (dans sa fenêtre).
  4. Le processus se répète chaque fois que l’utilisateur clique sur un lien (hyperlien) pointant sur une autre page (du site origine ou d’un autre).

L’affichage obtenu à l’écran peut donc, pour une même page, être différent suivant le navigateur utilisé, la version de ce navigateur ou encore la machine qui l’héberge puisqu’elle dispose de certaines ressources utilisées par la navigateur (polices de caractère par exemple). S’il y a des différences, ce sont généralement des points de détail.

Le navigateur

Choisir un navigateur

Il existe de nombreux navigateurs. Trois sont évoqués ici :

  • Chrome
  • Internet Explorer/Edge.
  • Firefox

Ces trois logiciels sont gratuits. Ils fonctionnent aujourd’hui avec diverses versions de Windows, Mac, Linux, Android et iOS ; c’est-à-dire qu’ils peuvent tourner sur PC, tablette et smartphone.

  • Chrome est un navigateur web propriétaire, développé par le groupe Alphabet qui contient aussi Google. Google Chrome est identique à Chromium (projet libre donc étranger à toute société commerciale) hormis un logo différent et quelques fonctionnalités en moins ou en développement.
  • Edge est le navigateur web de Microsoft conçu pour remplacer Internet Explorer (exclusif Windows). Dévoilé officiellement le 21 janvier 2015, il est intégré à Windows. Dans sa dernière version, il se base lui aussi sur Chromium.
  • Firefox est un navigateur web libre, développé et distribué par la Mozilla Foundation avec l’aide de milliers de bénévoles grâce aux méthodes de développement du logiciel libre/open source et à la mise à disposition de son code source. Le logiciel est intégré à la liste des logiciels libres préconisés par l’État français dans le cadre de la modernisation globale de ses systèmes d’informations.

Le site recommande Firefox [2] de Mozilla comme navigateur et l’utilise dans ses exemples.

 

Le moteur de recherche

L’outil pour chercher des réponses sur Internet

C’est un site spécialisé permettant d’accéder sur la toile à des ressources (pages, sites, etc.) à partir de mots clés.
Un site Internet auquel vous accédez avec votre navigateur. Vous lui communiquez une suite de mots qui, pour vous, traduisent votre recherche et il vous envoie un flot de données à interpréter par votre navigateur. Le résultat est toujours un ensemble d’hyperliens vers des pages de sites. Ces pages sont susceptibles de contenir les réponses à votre recherche.

Le moteur de recherche

Fonctionnement

L’utilisateur se connecte au site hébergeant le moteur de recherche à l’aide de son navigateur. Il lui communique une suite de mots et lance la recherche. Une liste de liens vers des pages Web, constituant le résultat de la recherche, s’affiche. L’utilisateur parcourt cette liste à la recherche de la ou des pages apportant une réponse à sa question.
L’efficacité du moteur de recherche est bien entendu dépendante de son fonctionnement interne. L’utilisateur ne peut pas influer sur les algorithmes choisis par les concepteurs de son moteur par contre la rédaction de la liste de mots illustrant sa recherche est à sa charge et agit grandement sur le résultat.

La liste fait apparaitre 3 sortes de résultats par rapport à la réponse souhaitée :

  • Les résultats pertinents qui correspondent à ceux attendus,
  • Le bruit regroupe les résultats qui ne correspondent pas à ceux attendus par l’utilisateur,
  • Les silences qui regroupe les résultats que l’utilisateur aurait souhaité voir apparaitre et qui ne sont pas dans la liste.

Une bonne recherche se doit de minimiser le bruit et de supprimer au maximum les silences.

Le moteur de recherche

Optimiser sa recherche

Il s’agit de faire preuve de bon sens en supprimant tout d’abord les mots inutiles (les articles, les mots de liaisons, etc.) en bref tous ceux qui ne viennent pas enrichir à la recherche.

En général, les moteurs de recherche ne tiennent aucun compte des majuscules & des lettres accentuées.

Certaines subtilités du moteur de recherche peuvent se révéler très utiles pour obtenir des réponses plus pertinentes.

 

Optimiser sa recherche

Les guillemets (" ") pour regrouper des mots

Mettre entre guillemets les mots que vous cherchez dans un certain ordre et/ou avec une certaine orthographe.
Lorsque vous tapez les mots de votre requête, Google recherche les pages contenant tous ces mots, dans n’importe quel ordre. Si vous recherchez une phrase spécifique, par exemple « nouvel album de U2 », mieux vaut utiliser les guillemets. Ces derniers sont également utiles pour forcer l’orthographe d’un mot. En effet, Google peut parfois estimer que l’orthographe d’un mot est inexacte - alors que ce n’est pas le cas - et renvoyer des résultats qui ne vous conviendront pas.
Exercice : Chercher « l'auberge du chien qui fume à Paris »
Dans cette recherche, j’ai tout intérêt à garder liés les mots "chien qui fume" de manière à rechercher ces 3 mots qui se suivent dans cet ordre. Ma recherche devient « auberge "chien qui fume" »

Optimiser sa recherche

L’étoile (*) pour le mot oublié

Si vous doutez d’un mot dans l’une de vos requêtes, vous pouvez le remplacer par le caractère étoile. En cas de besoin, vous pouvez utiliser plusieurs fois l’étoile dans votre phrase pour remplacer chaque mot manquant.
Exemple :
Recherchez « oh la * vie » pour des précisions sur la célèbre chanson de Sacha Distel « Oh la belle vie ».

Optimiser sa recherche

OR pour cherchez un mot ou un autre

Si vous effectuez une recherche sur plusieurs mots, Google va chercher les pages qui comportent tous les mots. Pour chercher l’un ou l’autre de ces mots, il faut les séparer avec l’opérateur OR (« ou » en anglais).
Exemple : la recherche « pangolin OR lamantin » retourne les pages qui contiennent l’un des deux animaux.
Vous pouvez utiliser l’opérateur avec autant de mots que vous le souhaitez :
« mot1 OR mot2 OR mot3 OR mot4 … ».

Optimiser sa recherche

Rechercher sur un seul site

Pour limiter vos recherches à un site spécifique, employez le préfixe « site: » suivi du nom du site.
Exemple « sauce site:marmiton.org ». Vous n’avez pas besoin de taper www avant le nom du site.
Utilisez le caractère étoile pour des recherches plus génériques, par exemple « site:*.fr » pour rechercher uniquement dans les sites français.

 

Optimiser sa recherche

Recherchez un type de fichier

Le moteur permet de faire des recherches sur Internet dans des fichiers plutôt que dans des pages Web. Par exemple, placez « filetype:pdf » dans votre requête pour trouver des fichiers au format PDF (documentation).
Dans les types de fichiers à indiquer après « filetype: », le moteur permet de chercher, entre autres, dans les documents textes (txt, rtf), Microsoft (doc, docx, xls, xlsx, ppt, pptx) ou OpenOffice (odp, ods, odt).
Exemple : « tuto excel filetype:pdf »

Navigateur & Moteur de recherche

Couplage

Par construction, quel que soit le navigateur utilisé, il peut faire appel à n’importe quel moteur de recherche. Toutefois, certaines alliances sont préférables :

  • Chrome et Google sont tous deux issus du groupe Alphabet.
  • Edge et Bing ont pour éditeur Microsoft.
  • Firefox et Qwant sont totalement indépendants mais le couple est utilisé par l’administration française.
  • Tor et DuckDuckGo pour ceux qui visitent le côté obscur de la toile…

Bien sûr, tous les couples sont possibles, tous sont compatibles entre eux : rien ne vous empêche de choisir Chrome avec Qwant par exemple… ou un navigateur qui n’est pas dans la liste retenue ici, Opéra ou Vivaldi par exemple, pour ne parler que des navigateurs.

À vous de choisir…

Moteur de recherche

Exercices

Distribuer "Recherche sur Internet". Faire faire l’exercice.
Distribuer "Le Menteur". Lancer l’exercice à corriger la semaine prochaine... Si vous trouvez, ne pas dévoiler, cet exercice est fait sur les 4 groupes de l’Informatidien.

Questions

Éteindre l’ordinateur

Chacun éteint sa machine sous notre contrôle.

Supports

 

Imprimer cet article

Retour

[1]HTML, CSS et PHP, ceux-là forment la base mais il en existe d’autres